06/01/2014

Jinja (sanctuaire shintoïste) et Otera (temple bouddhiste)

Pour le nouvel an, il est de coutume de préparer le repas traditionnel pendant un jour (osechi) puis d'aller au temple bouddhique jusque tard dans la nuit et faire sonner la cloche qui porte bonheur. En rentrant, on mange un repas simple constitué de sobas. Les jours suivants on mange les osechi. Une fois encore tout est très codifié. Chaque ingrédient est autant utilisé pour son goût que sa beauté et sa valeur symbolique. Le repas étant préparé la veille, la femme qui traditionnellement prépare le repas, commence l'année tranquillement. C'est l'occasion aussi d'aller au temple shintoïste et faire la queue une bonne heure pour faire une prière et donner un peu d'argent aux Dieux. Et si avec ça je trouve pas une bonne agence d'architecture…

2 commentaires:

  1. Petite info bien pratique : on parle de TEMPLE bouddhiste et SANCTUAIRE shinto..

    RépondreSupprimer